@font-face {
font-family: “Cambria”;
}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 10pt; font-size: 12pt; font-family: “Times New Roman”; }div.Section1 { page: Section1; }
Voilà, 
2ème post depuis Phnom Penh au Cambodge où je termine cette semaine qui finalement, aura été riche en émotions. Heureux d’avoir retrouvé mes amis, on a profité de ce nouvel an chinois pour passer un peu de temps ensemble et c’était sympa.
En vadrouille tous les jours avec Savin, mon tuk tuk driver préféré, adorable, disponible, son excellent anglais m’a permis d’apprendre et de comprendre une nouvelle fois beaucoup de choses. Et je crois bien que ça lui plaisait de me regarder vadrouiller comme ça, il s’est pris au jeu, me montrait des enfants que je ne voyais pas toujours, essayait de m’aider en parlant avec les enfants et leurs parents, en les faisant rire et c’était super. Mais par dessus tout il s’est eclaté à me filmer et à me photographier avec mon iphone, je ne pouvais pas demander mieux. Une bonne complicité est née entre nous et il est fortement responsable de la qualité des clichés pris cette semaine et une nouvelle et dernière fois ce matin. Merci Savin.
Départ tôt ce matin donc, même très tôt car je voulais un peu profiter de la fraicheur matinale, et puis beaucoup de choses à régler cet après-midi avant le retour au Vietnam.
Nous nous sommes promenés 4h, d’abord au bord d’un lac puis pas loin de la gare où il y a quelques quartiers sympas à visiter. Bon évidemment, je ne fréquente pas les quartiers à touristes …….
Une matinée exceptionnelle, une fois de plus des gens adorables partout, c’est toujours à celui qui me dira le plus « hello what’s your name ? », et les éclats de rire à chaque fois que je leur réponds. Et toujours autant d’enfants, ils sont partout, ils surgissent de partout, il est finalement bien facile de faire ce que je fais, tu regardes à droite tu en vois 3, à gauche 4 de plus, devant toi encore 5 ou 6 sans parler de la dizaine laissée derrière.
Et des supers photos….
Tous timides d’abord et au bout de quelques minutes ils s’accrochent à toi, te touchent, te caressent, te tirent les poils ….. se battent pour être devant l’objectif si bien qu’il est souvent difficile d’en isoler un pour prendre un portrait. Mais c’est super, chaque photo montrée amène toujours de grands éclats de rires mais aussi des remerciements alors que c’est moi qui devrait les remercier. Malheureusement, lorsque je leur dis merci, ils se méprennent sur le sens de ma phrase et pensent que je leur demande de me remercier de les photographier.
Et c’est surtout tout ça que je retiens de cette semaine au Cambodge, du soleil, de la chaleur, de la poussière mais des rires, surtout des rires.
Alors pour rebondir après le post précédent et le petit Preah qui a touché beaucoup de monde (un grand merci pour tous vos commentaires) Je voulais finir ce dernier post depuis le Cambodge avec des rires, beaucoup de rires :

Voilà, c’est fini pour le Cambodge. Retour au Vietnam dès demain matin pour retrouver Nhan qui a eu la gentillesse de m’inviter pour passer les fêtes du Têt dans son village natal avec sa famille, très près de la frontière Cambodgienne.

Je pense que c’est une chance exceptionnelle de pouvoir vivre le têt au sein d’une famille Vietnamienne, une expérience de plus, j’ai vraiment beaucoup de chance.
Advertisements